Spi Ouest ’18 (30 mars – 1er avril)

Devenue une tradition de Pâques, le LUC Voile a pris part une nouvelle fois au Spi Ouest France, à la Trinité-sur-Mer. Cet évènement, qui est la régate d’ouverture de saison pour plusieurs classes de bateaux, regroupait cette année plus de 370 voiliers. Deux équipes du club ont couru dans la classe la plus représentée, celle des J80 : 73 bateaux se sont présentés sur la ligne de départ. Il y avait aussi deux membres du club sur un 3e J80.

L’équipe la mieux classée au final, nommée pour l’occasion Lausanne Université Club 1 et composée de Tara, Felix, Adrian et Yannick, raconte son aventure :

« Après 10 heures de route, le bateau est pris en main à Pornichet. Puis, accompagnée de deux autres J80, une partie de l’équipe quitte le port pour un convoyage de 6 heures dans 20-28 nœuds, poursuivie par des épisodes de pluie. C’est donc mouillé mais heureux qu’ils rejoignent Yann, Lucanaël, Alex et Loic (le 2ème équipage) à la Trinité. Eux étaient arrivé quelques jours plus tôt afin de mettre à l’eau et préparer leur bateau.
Le lendemain matin (vendredi) est utilisé pour caréner, vérifier et préparer le bateau. Un petit entraînement l’après-midi dans des airs autour de 7 à 9 nœuds nous permet de reprendre nos marques.
Samedi, la première procédure de départ est lancée à 11h. Les conditions sont belles : 20 nœuds et du soleil. Trois manches sont courues. L’équipe est en forme, les manœuvres sont très bonnes et nous pouvons nous mêler à la bataille pour les places dans les 20 premiers. Les départs restent cependant à améliorer. Nous nous classons 17e et 24e lors des 2 premières manches.
Pour la dernière manche, le vent se renforce encore pour atteindre plus de 35 nœuds dans certaines risées. Ce sont des conditions magnifiques qui nous permettent de faire un bon dernier résultat. Le dernier bord sous spi est spécialement plaisant : le bateau fuse ; toute l’équipe a le sourire, malgré la grande concentration ; notre tacticienne, novice du Spi Ouest, exprime librement sa joie, depuis le balcon arrière ; devant et autour de nous, plusieurs concurrents partent au tas dans les risées, ce qui nous permet d’ailleurs de gagner quelques places. Nous terminons ainsi cette première journée ventée sur une belle 14ème place. Pour profiter encore de cette belle journée, une partie de l’équipe sort la planche à voile, pendant que les autres profite des derniers rayons de soleil pour faire un jogging de décrassage sur une plage déserte.
Le deuxième jour, le vent est toujours au rendez-vous, mais accompagné cette fois par la pluie. À part la première manche de la journée, pendant laquelle nous faisons presque tout à l’envers (mieux vaut tout concentrer sur une manche), le rythme est de nouveau bon. Les 2 manches suivantes nous permettent de retrouver des résultats proches de ceux de la veille : 18e et 26e. La deuxième manche commence même très bien : le départ est moyen, mais du bon côté, ce qui nous place dans le groupe de tête tout le début de la course. Nous manquons en 2e partie de 1er bord un retour depuis la droite du plan d’eau. Et c’est ça qui nous coûte un résultat dans les 15. La suite nous permet de lutter quand même dans les 20 premiers, en profitant d’une bonne vitesse sous spi. La régularité de la journée s’aligne bien sur celle du vendredi pour nous placer dans les 20 premiers du classement général après 2 jours de course.
Et après avoir passé tout ce temps sous la pluie, nous retrouvons le deuxième équipage du club pour débriefer et partager un verre à L’étage – le bar en altitude du club de voile, où nous retrouvons également une bonne partie de la flotte des J80 d’ailleurs.
Le dernier jour s’annonce moins venté et les conditions sont tactiquement très intéressantes, avec des vagues et des molles difficiles. La flotte des J80 a droit à deux manches pour conclure ce Spi Ouest France. Notre premier départ est bon… enfin… au sein du groupe des leaders. Nous réussissons même à sortir les futurs 2e de la course. Mais il faut lutter intensément pour garder la place gagnée au départ : pas facile au milieu des meilleurs. Nous gardons un moment le contacte avec le groupe de tête, mais perdons pendant les 2 bords de près quelques places et nous classons finalement 18e, contents d’être à nouveau dans les 20.
Pour la dernière manche de la régate, nous nous glissons dans un trou au départ, collés aux leaders de la flotte au vent et avec un trou en-dessous. Seul bémol : un concurrent sort plus en avant et finit par grimper devant nous. Malgré ça, nous pouvons garder une bonne position au près, en gardent un œil sur le grand nuage de pluie qui approche du parcours par l’ouest. Au 2e près, nous jouons les risées et le positionnement vis à vis de la flotte plutôt que vis à vis du nuage. Et ça paie bien à la bouée. Grâce à un dernier portant rapide et un placement par rapport aux concurrents en vue du passage de bouée, nous approchons l’arrivée avec plusieurs places gagnées. Malheureusement le bateau juste derrière nous estime mal la distance qui nous sépare et nous rentre dedans, nous faisons dévier de notre trajectoire juste avant l’arrivée à la bouée. Toutes les places durement gagnées pendant le bord sont perdues à nouveau ! Mais le résultat de la manche reste bon : 25e.
Au classement général, nous nous classons finalement 19e. Un bon résultat pour nous, dans l’objectif, acquis avec une bonne régularité. Cette année a été une belle édition, ventée, intéressante tactiquement. Nous rentrons plein de bons souvenirs, déjà impatients de revenir ! »
C’est sûr que cette équipe reviendra l’année prochaine encore plus forte et même peut être cet automne déjà pour participer à une autre manche du circuit J80. Quant à la 2ème équipe, ce fût une superbe expérience pour leur 1ère régate à aussi grande échelle !


Centre sportif universitaire lausannois
EPFL
Unil
Forum EPFL
marine-electronic.com
WIMI
Lausanne Ville Olympique
SSU