Les Suisses au TIP !

Cette année ce sont 3 équipages qui se sont déplacés au Trophée de l’Ile Pelée à Cherbourg, la coupe d’Europe universitaire. Cette compétition de J80 a réuni 13 équipes de toute l’Europe.
Mardi 10 octobre, 22h, c’est l’heure du grand départ ! Les 13 voileux morts de faim et prêts à en découdre accompagnés de leur super coach, Yannick. Ils se lancent dans un voyage de nuit fatiguant, mais qui se déroulera dans une superbe ambiance. C’est après 9h de route que tout le monde arrive à bon port crevés, mais ultra motivés !

Après un bon petit déjeuner, place aux inscriptions, pesées… A peine le temps de faire une courte escale à l’auberge de jeunesse pour déposer les affaires que vient déjà l’heure de l’entrainement. Comme à chaque fois les jours suivants, les équipages tirent un bateau au sort pour éviter tout avantage en leur faveur. Les bateaux, tous en très bon état, venaient de divers horizons. A 15h l’entrainement commence ! Un bon 20 nœuds ne laisse pas les régatiers indifférents et vient vite causer certains problèmes, mettant tout le monde en difficulté.
C’est donc après une heure d’entrainement intensive que tout le monde rentre au port. Un pot d’accueil en compagnie du maire ainsi que de certaines personnes influentes de la région les attendront à la mairie de Cherbourg. Puis, les équipages de l’EPFL, accompagnés de certains équipages rencontrés au pot d’accueil, se retrouveront autour de pizzas/moules frites pour savourer jusqu’au bout cette première journée.
Le lendemain, grosse journée de régates. Bonnes conditions de vent qui permettront de courir 4 manches. A l’issue de cette journée l’équipage EPFL 1 se retrouvait en 1ère position du classement provisoire tandis que les 2 autres équipes se plaçaient 6ème et 10ème. Après un repas au restaurant universitaire tout le monde ira se coucher de bonne heure après cette première journée épuisante.
Deuxième journée de régate dans la continuité de la première avec une brise de Terre corsée mais assez instable valorisant d’autant plus les choix stratégiques et la lecture du plan d’eau. A l’issue des 5 manches disputées dans cette journée, les italiens impressionnent et se placent en première position, reléguant EPFL 1 à la 2ème position. Repas à l’Equipage, un bar restaurant se situant à côté du centre de voile. Soirée très sympathique entre tous les équipages.
Troisième et dernière journée du trophée. Le vent n’étant pas au rendez-vous, les participants n’ont pas pu sortir sur l’eau avant 11h. Après une belle première manche effrénée dans de bonne conditions, une deuxième manche n’a pu être lancée avant 15h pour cause de manque de vent. Cette grande pause a permis aux participants de prendre du bon temps sur leurs bateaux. Baignade et bronzette ont occupé cette dernière après-midi avant qu’il ne soit décidé de relancer une ultime manche. Le vent a tourné et l’organisation a remouillé toutes les bouées pour profiter du thermique qui venait d’arriver. Cependant, le courant puissant et difficile à gérer provoquera un rappel général dû à un faux départ. Cette manche ne pourra pas être relancée car il était précisé dans les règles de course qu’aucun départ ne pouvait être lancé après 15h. Retour au port dans une très bonne ambiance, en profitant des derniers instants de navigation sur ce superbe plan d’eau. EPFL 1 s’incline donc fasse aux italiens et hérite d’une belle 2ème place. Les 2 autres équipages de l’EPFL finissent aux 6ème et 10ème places. Après une belle cérémonie de remise des prix, place au repas et à la fête qui se terminera au mythique « Requin marteau » pour les plus courageux.
La journée du dimanche s’est passée sur la route pour tout le monde, certains rentrant à Lausanne, d’autres se dirigeant vers Marseille pour la SYWoC. Un voyage plein de sourires et de rigolades à l’image de ces superbes instants passés tous ensemble. Ce sont donc des équipages enrichis qui rentrent, des souvenirs plein la tête, avec pour seule envie de retourner naviguer au plus vite !


Centre sportif universitaire lausannois
EPFL
Unil
Forum EPFL
marine-electronic.com
WIMI
Lausanne Ville Olympique
SSU