La croisière à Hyères 2019

Le 02 février 2019, sept membres du Luc Voile ont mis les skis au placard et sont partis à Hyères, sur la Côte d’Azur française. Pourquoi ? Pour profiter de la mer pendant toute une semaine, à bord du bolide : un Bavaria 36. Il a été utilisé l’an passé par une autre équipe du LUC Voile.

 

Cette fois-ci, l’équipage était composé de Florence (respo comm & équipe), Lucanaël (rires et chansons), Alex (Top chef), Zoé (chargée de la motivation des troupes), Baptiste (dormeur en chef), Amaury (respo musique & technique) et Yann (capitaine & G.O. désigné, photographe officiel). Tous sont du LUC Voile, mais ils ne se sont vus qu’une ou deux fois pour la majorité.

L’équipe part le samedi 02 février au matin de Lausanne, en train, direction Hyères ! Après 5 heures de voyage, ils arrivent à destination. La team se sépare : trois braves camarades vont faire des courses pour la semaine. Le reste de l’équipe va rencontrer le “Loop Loop” et son propriétaire pour prendre ses marques. Le soir, l’équipe est réunie et la décision est prise : accélérer l’installation afin de pouvoir partir rapidement. L’objectif est d’aller mouiller au bout de la presqu’île de Giens, malgré un vent fort annoncé durant la nuit. L’équipe part à la nuit tombante, et regarde son premier coucher de soleil, joli ! Après avoir réglé quelques soucis avec l’ancre, le Loop Loop est bien positionné, dans un bon 25 noeuds de vent, plein Nord-Ouest. Il est donc l’heure du premier apéro pour fêter cette belle semaine en perspective !

Dimanche matin, levés avec le soleil, bien reposés, ils partent pour une navigation au portant direction Port-Cros ! Dans 25 noeuds, leur objectif est d’aller à Port Man, une crique sur l’île de Port-Cros. Ils veulent y passer la nuit, pour pouvoir ensuite partir vers Marseille avec un vent plus faible. L’équipage souhaitait dès le début partir vers Marseille pour profiter des calanques, mais un fort coup de Mistral était annoncé le samedi soir et dimanche toute la journée. L’itinéraire est donc redéfini : partir vers Port-Cros afin d’attendre que le vent tombe, et partir au près vers Marseille avec du vent médium, le lendemain. En fin de journée, l’installation est rapide à Port-Cros afin de pouvoir se balader en haut de l’île. Arrivé en haut, l’équipage a la chance d’admirer un magnifique coucher de soleil avec une vue sur le bateau, au milieu de la baie, éclairé par un belle lumière rosée. Retour au bateau pour y passer la 2e nuit !

Le lundi, direction Sanary-sur-Mer pour prendre une bonne douche au port ! La journée est plutôt agitée, la houle annoncée fait souffrir quelque uns des matelots. Après une longue après-midi de navigation, l’équipage arrive plus tard que prévu et doit faire une arrivée de nuit. Dans la baie de Sanary, beaucoup de filets de pêche à éviter, l’équipage ne passe pas loin de s’y coincer ! Mais grâce aux yeux de Lynx de Lucanaël, ils arrivent à bon port !

Mardi, journée extraordinaire. Départ du port à 11h après une petite balade dans la ville. Plus de 20°C, tous en T-shirt, avec 4-5 noeuds de vent permettant d’être sous voile. Le pilote automatique a été mis en route et l’ensemble de l’équipage s’est installé sur le pont, avec des coussins, du pain du matin, de la tapenade et des boissons fraîches. Une après-midi plus qu’exceptionnelle pour un mardi de février ! Dans l’après-midi, le vent s’est levé. De magnifiques couleurs sont apparues sur la mer et sur la falaise de Cassis, la navigation est splendide et l’ambiance à bord est au rendez-vous. La nuit tombée, l’équipage part s’installer au mouillage dans la calanque de Sormiou en pleine nuit. Lucanaël est en charge de la manoeuvre, grande première pour lui. Yann s’occupe de la navigation. Le portable de Lucanaël, accessoirement le GPS, s’éteint à l’entrée de la calanque, histoire de mettre un coup de pression. Pas le temps de le rallumer mais le mouillage à vue est réussi et tout se passe bien !

Mercredi matin, découverte émerveillée de la magnifique calanque où l’équipage a passé la nuit. C’est tellement beau, qu’ils décident d’y rester pour la journée. Baignade, bronzage et balade seront au programme. Après quelques heures de repos au soleil sur les hauteurs, un feu de camp est allumé pour les chamallow. Le coucher de soleil arrive pour un moment hors du commun pour la belle brochette d’amis, qui profite d’une vue à couper le souffle. Après quelques heures de discussions et de rires, retour au bateau en frontale ! La soirée sera arrosée de vin chaud préparé amoureusement !

Jeudi matin, départ très tôt pour voir le lever de soleil ! Le moment est à nouveau magnifique, un copieux petit déjeuner l’accompagne. Amaury doit quitter le navire au soir, la décision est prise de faire une grosse navigation jusqu’au port de Hyères afin de lui faciliter le trajet retour. Par la même occasion, ça permet au reste de l’équipe de partir sur Porquerolles le lendemain. 5 à 6 heures seront nécessaires pour arriver à Hyères, au portant sous 25 noeuds. Les discussions sont animées : politique, philosophie et psychologie, mais bien sûr aussi navigation ! Le consensus EPFL et UNIL est trouvé sous le règne du LUC Voile 🙂

Vendredi, la dernière journée est l’une des plus belles, avec du soleil et 15 noeuds d’ouest. Le mouillage se décide à l’est de Porquerolles, un endroit où personne de l’équipage n’a jamais passé la nuit auparavant. Tout le monde est d’accord de partir à la recherche d’un joli endroit sur l’île où profiter de la fin de journée.  Par chance, il faut le dire, le plus beau spot et le plus beau coucher de soleil que personne n’ait jamais vu dans l’équipage s’offre à eux ! La soirée est inoubliable, avec un feu et une ambiance émouvante au sein de la team. Le dernier rayon de soleil s’éteint avec nostalgie, le dernier de cette semaine plus que mémorable !

Samedi matin, retour à Hyères pour le nettoyage du bateau, plus qu’efficace ! Ensuite, retour au quotidien pour chacun des membres. L’équipage tient à remercier le LUC Voile pour cette semaine. Les membres de l’équipe ne se connaissaient pas tous, et cette croisière à permis de créer de vrais liens en partageant des moments inoubliables ! Cela a  été possible grâce au Club et à son soutien financier.

A bientôt sur l’eau !


Centre sportif universitaire lausannois
EPFL
Unil
Forum EPFL
marine-electronic.com
WIMI
Lausanne Ville Olympique
SSU